Les Fayets

Sur les sentiers de l’Oisans, posée au bord d’un torrent, dans les éboulis ou auprès d’un arbre, je tente d’entrer dans cette rugueuse réalité, composée il y a des milliards d’années par des forces tectoniques et par l’ingéniosité de la biologie. Lors de mes pérégrinations, je découvre des lieux cachés, j’y prends un peu de leur mémoire et me laisse porter par cette perception des invisibles… Rêves de la Terre, ces Fayets* sont nés, en un tracé fragile.

*Les Fayets ont pour assise un treuil ou clé à foin. Tous singuliers, ils sont des fragments de mémoire des montagnards qui les ont façonnés.›

Le foulaton

« Le foulaton venait dans les écuries la nuit, il tressait les crinières des chevaux, les détachait. On ne voyait qu’une main passer sur le corps de la bête et tresser sa queue. »

Recueilli en 1959.

VAUJANY, VILLARD RECULAS et d’autres communes de l’OISANS.

Récit légendaire extrait de l’enquête commencée en 1954 sur les traditions orales en Oisans et menée par Mr Charles JOISTEN, ancien conservateur du Musée Dauphinois à GRENOBLE.

La « chauchevieille » croquemitaine

« La chauchevieille porte un grand drap blanc, elle a des cornes et des grandes dents. Elle attrape les enfants avec ses cornes et les place sur son dos. »

Recueilli en 1963 à Bourg-d’Oisans.

Récit légendaire extrait de l’enquête commencée en 1954 sur les traditions orales en Oisans et menée par Mr Charles JOISTEN, ancien conservateur du Musée Dauphinois à Grenoble.

Une brochure « les Fayets »  présentant  21  fayets (photos couleurs et textes) est disponible sur demande (15€)